ELENA

ELENA : mécanisme européen d’assistance technique pour les projets énergétiques locaux

 

Initiative conjointe de la Banque Européenne d'Investissement et de la Commission européenne, ELENA vise à aider les collectivités locales et régionales à préparer des projets favorisant l’efficacité énergétique ou les énergies renouvelables. ELENA est en bonne voie de mobiliser plus de 1,6 milliard d’EUR pour réaliser des investissements ces quelques prochaines années. Le mécanisme s’inscrit dans le cadre plus général de l’action engagée par la BEI pour soutenir la réalisation des objectifs de la politique du climat et de l’énergie de l’UE

 

Soutien à des investissements énergétiques rationnels dans les villes et les régions

Le Mécanisme européen d’assistance technique pour les projets énergétiques locaux (ELENA) a pour ambition d’aider les pouvoirs publics à exploiter les possibilités d’investissement dans les énergies durables en améliorant leurs chances de voir leurs programmes attirer des financements extérieurs.
 
De nombreuses villes et régions se sont lancées récemment dans l’élaboration de projets d’envergure relatifs à l’efficacité énergétique
et aux énergies renouvelables et ont signé la Convention des maires (www.eumayors.eu), en vertu de laquelle des collectivités locales s’engagent à aller au-delà de la réduction de 20 % fixée par l’UE pour les émissions de CO2 à l’horizon 2020.
 
ELENA vise à encourager les pouvoirs publics à mener une réflexion ambitieuse et à mettre au point des projets concernant l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables susceptibles d’être reproduits dans toute l’UE.

 

Programmes d’investissement admissibles à un financement au titre d’ELENA

Les ressources destinées à ce mécanisme proviennent du programme «Énergie intelligente – Europe» de la Commission européenne
et le total des montants engagés s’établit à ce jour à 49 millions d’EUR.
 
Les ressources ELENA peuvent être utilisées pour:
  • structurer des programmes, des plans d’activité et des audits énergétiques complémentaires,
  • établir des procédures et des dossiers d’appel d’offres et financer des unités de réalisation de projets.

La contribution de l’UE peut aller jusqu’à 90 % des coûts admissibles. Les programmes d’investissement peuvent porter sur:

  • l’amélioration de l’efficacité énergétique d’immeubles ou de réseaux d’éclairage public,
  • l’intégration de sources d’énergie renouvelables dans des bâtiments,
  • ou encore la rénovation ou l’installation de réseaux de chauffage urbain à partir de la cogénération de chaleur et d’électricité ou de sources d’énergie renouvelables.
Dans le secteur des transports urbains, des programmes visant à améliorer l’efficacité énergétique, grâce par exemple à la mise en service d’autobus plus sobres en énergie ou au recours accru aux énergies renouvelables au moyen de la construction d’infrastructures adaptées à l’utilisation de véhicules consommant des carburants alternatifs, sont également admissibles.
 
Plus de détails sur le mécanisme ELENA, nous contacter